Derniers réglages avant les courses

malta venue

Nous sommes bien arrivés à Poznan hier, après un long voyage et une nuit à Paris. Nous sommes logés dans un hôtel quatre étoiles tout neuf, juste à côté du centre ville, à 20min du bassin environ. Le confort est important mais ne doit pas masquer l’essentiel : on est pas là pour faire du tourisme !

Ce matin première sortie sur le Lac de Malta, toujours aussi impressionnant. C’est un beau bassin, rapide, car l’eau est chaude et le vent pousse. Les chinois avaient mis le paquet à Pékin mais l’URSS savait vraiment faire les choses en grand. Et en béton. Les pontons de départ (en béton) sont  sur la berge, les pontons d’embarquement (en béton) font 10m de large, les tours de chronométrage intermédiaire (en béton) sont fixes, grandes tribunes et tour d’arrivée colorées (…en béton aussi !).

La semaine après le parcours handicap est toujours spéciale à gérer, avec le voyage au milieu, le stress qui monte un peu et les courses qui approchent. On est presque prêts mais pas tout à fait, on continue le travail de vitesse. Une semaine c’est long, il faut en profiter pour encore affiner des détails techniques et trouver de la facilité et du confort.

Les derniers jours avant les courses sont toujours des moments intenses. On se rassure, on fait le point sur nos forces et ce qu’il reste à améliorer. Je suis vraiment confiant dans le travail que nous avons fait sur le stage terminal. Nous sommes plus forts qu’à Lucerne, la seule inconnue est le niveau de forme des adversaires.

Une fois sur place, on réfléchit moins. Les acteurs sont là, le décor est posé, on connaît par cœur notre partition. L’interprétation fera la différence.

Publicités

Rencontre avec l’Equipe de France Junior et parrainage du 4XJF

Equipe de France JuniorLa Fédération a lancé un programme de parrainage et de partage d’expérience entre les anciens et les jeunes, dans le cadre d’un partenariat avec la Française des Jeux. Avec Jérémie Azou et Germain Chardin, les 2 autres rameurs lauréats du Challenge de la Fondation Française des Jeux, nous avons eu le plaisir d’accompagner un bateau de l’Equipe de France Junior dans sa préparation pour les Championnats du Monde qui avaient lieu à Brives-La-Gaillarde la semaine dernière. Jérémie était parrain du double hommes (Mathieu LISSOIR et Fabien CORNIER), Germain du quatre barré hommes (William CHOPY, Benoit DEMEY, Romain GARCIA et Thibault VERHOVEN) et j’ai suivi le quatre de couple femmes (Noémie KOBER, Justine LECOMTE, Alice MAYNE et Chloé POUMAILLOUX).

J’ai rencontré l’Equipe au complet sur leur lieu  de stage à Temple-Sur-Lot. Après avoir partagé le repas avec l’équipe d’encadrement, nous avons regardé la finale du quatre de couple des Championnats du Monde 2007 et le dernier 500m de la finale des Jeux, pour se mettre dans l’ambiance. Je leur ai ensuite raconté mon cheminement en aviron, depuis mes modestes débuts jusqu’à la saison en cours, en passant par mes années junior, ma première expérience à Athènes, mes joies et mes déceptions, mes désillusions. Il y a déjà tellement de choses à dire, d’enseignements à tirer, d’erreurs à éviter ! J’espère que ça leur a été utile et intéressant !

Les filleules

J’ai rencontré mes 4 « filleules », discuté de leurs ambitions, de leur attentes, répondu à quelques questions… J’ai passé un bon moment avec elles ! J’ai été surpris par leur motivation et leur maturité. Nous avons ensuite continué nos échanges par mail, jusqu’au début des courses.

J’ai vécu ces mondiaux de l’intérieur. Quel stress de suivre les courses derrière l’écran de l’ordinateur ! Elles se placent dans les 4 bateaux favoris dès leur série, avec des bons temps de passage., négocient une demie délicate, toujours avec des bons chronos… J’avais peur qu’elles se laissent un peu déborder par l’enjeu et soient lâchées en finale. Je m’étais trompé, elles font la course en tête en prenant la course en main. Bluffant ! Au 1950m elles ont bien résisté et sont encore 3èmes avant de se faire passer par les allemandes sur la ligne. 4èmes. La place la plus ingrate.

4XJF FRANCE 2009 Kober Lecomte Mayne Poumailloux

Je suis déçu pour elles, elles font un super mondial et n’ont rien à se reprocher mais n’ont pas gouté aux joies du podium mondial à domicile. C’est très encourageant pour les années à venir, elles ont un réel potentiel si elles en ont la volonté. Chloé et Noémie sont encore juniores l’année prochaine et ont la meilleure motivation qui soit : avoir senti l’odeur des médailles. Justine et Alice savent aussi qu’elles sont sur la bonne voie, et que l’Equipe des -23 ans est largement à leur portée si elles font un hiver sérieux.

Ce parrainage a été très enrichissant, même si ça met un coup de vieux. Mes années de junior ne me paraissent pas si loin que ça, mais suffisamment pour me faire vouvoyer par les jeunes…

Je me suis éclaté avec vous les filles, merci !