Champion de France d’aviron indoor 2014 !

ChFAI 2014

J’ai conservé ce week-end le titre de Champion de France d’aviron indoor au Stade Charlety à Paris ! Le chrono n’est pas génial (5’50.5) mais suffisant pour remporter la course avec un belle marge de sécurité. J’ai eu du mal à tenir le rythme programmé dès le début de la course, j’ai été obligé d’attaquer pour tenir les 1’28 alors que je voulais tenir les 1’27 min/500m… Comme le départ n’était pas fameux, ça me fait passer au 1000m en 2’54, déjà en retard sur mon temps de passage prévu. Et à l’ergomètre, peu de chance de rattraper le temps perdu ! Je me cale sur le rythme de Julien et termine en remontant la cadence mais sans réussir à faire redescendre le chiffre…. Bref, je suis heureux de conserver mon titre mais pas très fier de mon chrono !

départ ChFAI 2014

Clairement je peux faire mieux en ce moment, facile à dire mais jamais à faire… La préparation s’était bien passée avec un record au B4 en 5’59 en début de semaine et de bonnes sensations sur la machine. L’organisation était encore une fois au top, bravo à la fédération et à Concept2 France !

à voir pour se mettre dans l’ambiance : la vidéo de l’arrivée par Médias Aviron  et l’article des  championnats de 2013

Champion de France 2013 !!

J’ai remporté ce WE mon 14ème titre de Champion de France avec l’Aviron Toulousain !

bourges ponton

J’étais engagé en quatre de couple, mon bateau de club préféré, avec Julien Bahain, Vincent Denis et Tamas Vargas. Vincent est un jeune espoir du club qui a un bon potentiel physique et Tamas est un rameur international hongrois, que nous avons rencontré dans le cadre du Team EDF et qui est venu à plusieurs reprises s’entrainer sur Toulouse. Le club alignait par ailleurs deuxième quatre de couple, un quatre barré et un double PL chez les hommes et un huit et un double PL chez les femmes.

Après une préparation perturbée par les crues de notre Garonne capricieuse, nous avons passé un bon WE à Bourges. Nous gagnons la série juste devant Villefranche (le seul club en dehors de l’Aviron Toulousain a avoir remporté le 4X depuis 2005, en 2007 et 2011) qui a attaqué jusqu’au bout, puis le tiers de finale devant Argenteuil en en gardant sous le pied pour la finale de l’après midi.

Bourges 2013 M4X

Comme disent nos amis des sports collectifs, un match ça se joue, mais une finale, ça se gagne ! Nous mettons la pointe devant dans les 500 premiers mètres grâce à notre puissance, puis nous creusons progressivement l’écart avec nos concurrents dans le 1000m du milieu. Nous rentrons dans le dernier 500 avec une marge confortable qui nous permet de résister au gros retour de Monaco et d’Argenteuil qui se bagarraient pour la deuxième place.  La finesse technique n’était peut-être pas notre point fort cette année (qui a dit “non plus” ?) mais vu notre niveau d’entrainement avec Julien après notre coupure, je suis déjà très content de passer la ligne en tête !

bourges podium

Les résultats du club sont excellents avec le 4+ (Anthony Perrot, Romain Bourdeu, Aymeric Fouquart et Matthieu Androdias, bar. Aline Cointrel) qui reporte également le titre, renouant avec la tradition puisque le club l’avait déjà gagné en 2003, 2005 et 2006… Rachel Jung et Marion Colard échouent brillamment à quelques centièmes du titre en 2XFPL et Jérôme Descazeaux et Maxime Bouvier terminent à la plus mauvaise place dans une finale relevée en 2XHPL.

Après un retour express sur Toulouse en début de soirée, je suis allé fêter les 20 ans du CPP, la classe prépa intégrée de l’Institut National Polytechnique où j’ai étudié dans mes jeunes années. Une excellente occasion de revoir tous les anciens, professeurs et autres capitaines de soirées. Les organisateurs avaient vu grand en louant pour la soirée le Stade Ernest Wallon, bien connu des amateurs de rugby. 10 ans après, rien n’a vraiment changé à part notre capacité de récupération !

Championnats de France d’aviron indoor

Championnat de France indoor- Levallois - 090213_0369La reprise a été dure après presque 5 mois depuis les JO et notre demie-finale… 3 mois complets depuis les championnats de France, où je n’ai pas remis les fesses sur une coulisse ou un ergo, loin du bateau et de la salle de muscu. J’ai donc demandé un programme progressif de reprise aux entraineurs du pôle (merci Gilles !) pour revenir en forme assez rapidement. Se mettre un test ergométrique comme objectif est le meilleur moyen de se forcer à se remettre sérieusement au boulot, la machine ne pardonne rien ! Bon, je dois vous avouer que ce matin à l’échauffement, je m’en suis un peu voulu de m’imposer ça… Griefs vite dissipés par les  premières gouttes de sueur et la concentration !

La course a été dure, je me mets assez vite à l’abri avec un bon départ, puis je cale mon rythme sur celui de mes poursuivants. Le 1000m du milieu a été assez long, j’ai eu du mal à rester bien concentré sur mon score et mes sensations…c’est la principale difficulté de ces grandes compétitions !  J’ai trouvé que les mètres ne défilaient pas très vite dans le dernier 500, et j’ai même du remettre une petite série dans les 100m pour garder une avance correcte… 5’55.8, le chrono brut n’est pas fameux, je suis loin de mon record de France mais ça reflète assez bien mon niveau d’entrainement !

Championnat de France indoor- Levallois - 090213_0401

L’important n’était pas là aujourd’hui, puisque le premier titre de Champion de France de l’histoire de cette discipline était en jeu et que je le voulais vraiment !

Bravo à Jérémie Azou qui améliore le record de France officiel des poids légers en 6’06.8 et à Perle et Pascal qui établissent un nouveau record du monde dans leur catégorie !

Et voici la vidéo raccourcie de la course par MédiasAviron !

Je pense reprendre la bateau d’ici la fin du mois après une remise à niveau en gainage et en musculation.  À bientôt !

Photos D.Blin@FFSA2013 et vidéo @MédiasAviron2013

De retour aux affaires !

Bonne année !

L’année 2013 commence de manière studieuse pour moi, avec un retour aux sources et à la douleur sur l’ergomètre. Après des petites vacances bien méritées – les premières en huit ans- et les traditionnelles agapes de fin d’année, je ressentais l’envie d’en baver à nouveau et de me remettre dans un mode de vie plus sain. Les entraineurs du Pôle France m’ont concocté un petit programme de remise en forme à base de sueur, de souffrance, de courbatures et d’acide lactique. Quelques heures d’ergomètre et de gainage, avant de reprendre le bateau au printemps.

Un mot de soutien bien évidemment à Julien et Patrick qui se sont lancés mardi dans une tentative de record de traversée de l’Atlantique à la rame, que vous pouvez suivre ici. Ils sont complètement barrés !

Un autre challenge de taille, celui du record du monde d’endurance à l’ergomètre auquel s’attaquent Thomas Busser et Romaric Cavard du 15 au 20 Janvier 2013, soit environ 110h consécutives sur la machine…de grands malades, mais pour la bonne cause, à suivre ici !

Sinon ma recherche d’emploi avance bien, j’aurai de bonnes nouvelles à vous annoncer d’ici la fin du mois. Je serai toulousain pour encore au moins quelques années !

à très vite  !

Championnats de France bateaux longs 2012

Dernière épreuve de la saison 2012, les Championnats de France se tenaient ce week-end à Mantes-La-Jolie. J’étais aligné en quatre de couple avec Julien, Matthieu Androdias et Vincent Legros sous les couleurs de l’Aviron Toulousain. Nous étions dans une période de doute suite aux Championnats d’Europe de mi-septembre, et nous n’avons rien laissé au hasard avec une préparation aux petits oignons sur Toulouse pendant 15 jours.  Le challenge n’était pas gagné d’avance : Lille, Argenteuil et Villefranche présentant des équipages très sérieux avec de nombreux internationaux ! Nous gagnons toutes nos courses du week-end et sommes Champions de France 2012 ! 

Mention spéciales à Lille qui est parti très fort en finale, à Metz qui nous a battu dans les 500 premiers mètres en série et en demie (!) et bien sûr à Vincent, qui n’est pas un rameur international et qui a réussi à s’intégrer avec brio dans le bateau pour remporter son premier titre !

C’est mon 12ème titre, et c’est toujours une joie énorme de gagner une finale et de ramener un fanion au club. Je me suis régalé, le bateau était très cohérent techniquement et l’ambiance excellente.

Très bon résultats d’ensemble pour le club qui alignait également un huit féminin qui termine deuxième, un double poids légers qui se classe 3ème, un huit masculin (6eme), un quatre de pointe poids légers (7eme), un double (12eme) et un quatre de pointe vétérans (6eme), soit 34 rameurs !

Le quatre de couple est vraiment un bateau dans lequel je me sens bien…cette compo en tête de bateau fonctionne diaboliquement bien et vite…avec un peu de travail…cela donnerai presque des idées pour la suite !!! Pour l’instant repos, recherche d’emploi et vacances, les premières en 10 ans de haut niveau et 8 ans d’études supérieures.

Retour sur la saison 2011

Depuis le retour des Championnats du Monde 2010 en Nouvelle Zélande mi-novembre jusqu’à la qualification olympique début septembre, la saison sportive 2011 a été courte mais intense.

L’objectif principal est rempli avec la qualification du double pour les Jeux Olympiques de Londres 2012. Une bonne préparation terminale, un Championnat du Monde bien construit et au bout un podium, avec une cinquième médaille consécutive en championnat majeur avec Julien et Christine. Battre les slovènes sur leur bassin devant leur public et les australiens champions olympiques en titre pour la médaille de bronze, ça se savoure :

Le reste de la saison internationale est moins étincelant, avec une 10ème place à la première étape de la Coupe du Monde en skiff à Munich en mai, l’annulation de l’étape de Hambourg suite à l’épidémie d’Escherichia Coli en juin et une 4ème place lors de la finale de la Coupe du Monde à Lucerne en juillet. Nous en avons cependant tiré quelques enseignements bien utiles pour notre affutage et notre cohésion.

La saison de club a été marquée par un triplé historique sur le podium des Championnats de France bateaux courts, avec la quatrième victoire consécutive de Julien et la superbe troisième place du jeune Matthieu Androdias. Matthieu signe une performance de tout premier plan en battant notamment deux  médaillés olympiques lors de la finale et s’impose comme le leader du quatre de couple tricolore dont il prendra la nage pour la saison. Je dois me contenter de la deuxième place une fois de plus mais il y a du mieux dans la manière. Je n‘ai pas dit mon dernier mot !

Tous les trois réunis en huit de pointe à l’occasion des Championnats de France, nous n’avons pas réussi à faire mieux que sixièmes de la grande finale, dominée par le CN Verdun pour la 11ème fois consécutive.

Coté universitaire, j‘ai effectué mon stage de fin d’études de 8 mois chez Airbus  Operation S.A.S de mi-novembre à fin juillet au sein du Laboratoire Matériaux et Procédés avec la soutenance finale au retour des Championnats du Monde, la rédaction d’un rapport interne de 70 pages et d’un mémoire de stage de 50 pages. Un grand merci à mon tuteur Cédric (quel beau prénom) et à toute l’équipe pour leur accueil.

Championnats de France 2010 Bateaux Longs

Après un retour express de Munich, nous sommes trois jours sur Toulouse pour préparer la fin de saison en club avec les Championnats de France au Creusot. Avec Matthieu Androdias et  Jérôme Descazeaux, nous défendrons notre titre acquis en 2008 et conservé en 2009. Suite à son installation sur Toulouse, Julien Bahain nous rejoint cette année dans le bateau. Nous serons favoris pour le titre, malgré le peu d’entrainement en commun, grâce à notre expérience et notre grosse envie de gagner. Cette année encore, 4 Champions de France junior en skiff dans le bateau (2002-2003-2004-2006-2008).

Contre nous, quelques clients sérieux avec Villefranche, Rouen, Angers et Argenteuil, tous finalistes l’an dernier et qui ont pu travailler leurs équipages dans l’hiver et lors des régates de printemps. Avec 13 engagés, ce sera le traditionnel format série-repêch-demi-finale, avec les courses en fin de journées à partir de vendredi.

Résultats à suivre comme d’habitude sur http://www.avironfrance.asso.fr catégorie HS4X !

Vice-Champion de France 2010

Les Championnats 2010 sont finis. Je rentre à Toulouse avec une médaille d’argent, très déçu d’avoir encore perdu mon duel avec Julien Bahain en finale, pour la troisième année de suite. Je ne suis pas satisfait de ma dernière course, je sais que je peux aller plus vite que ce que j’ai montré hier. Pas de place pour la moindre approximation face à un athlète du calibre de Julien et à sa détermination sans faille.

Le week-end de courses avait bien commencé avec de bonnes sensations sur la préparation terminale, confirmées sur  le parcours contre-la-montre, où je suis relativement proche de Julien (3 sec.) et loin devant les suivants (9 sec.). L’incident de parcours de Pierre-Jean Peltier qui dévie de sa trajectoire, tape une bouée, se retrouve dans l’eau et recommence son parcours a animé les discussions. Il l’a pris avec humour, a assuré sa place dans les qualifiés et assumé son erreur et les blagues qui vont avec. Comme c’est assez rare à notre niveau, il risque d’en entendre parler un petit bout de temps. Sa 8ème place le place dans la série de Julien, où ils se sont livrés à une petite explication sur le 1er 1000m, qui a tourné à l’avantage du futur champion de France.  Je remporte ma série sans forcer devant Sigmund Verstraete en mettant en place un gros premier 500m et un train économe.

Je remporte également ma demi-finale à l’économie devant Pierre-Jean et Benjamin Chabanet, en restant au contact dans le 1er 500 sans attaquer puis en plaçant une série au 500m et au 1000m pour creuser l’écart et le maintenir jusqu’à l’arrivée en baissant progressivement la cadence.

Je me sens en forme et j’attends la finale avec impatience et la confrontation avec Julien.

Je fais un bon départ en restant au contact de la pointe de Julien, mais je perds la course dans le 2eme 500m. Je relance dans la 2eme moitié du parcours mais je suis trop distancé pour voir si mes attaques sont utiles et si je regagne du terrain ou pas. Je finis la course en essayant de limiter l’écart. J’ai une sensation de travail mal fini, et la déception est grande de devoir attendre une année complète avant de pouvoir me battre à nouveau pour le titre.

Un petit mot sur Matthieu Androdias qui tombe à l’eau aux 800m pour sa première participation en finale. Je n’ai vu sa coque retournée que 200m après en jetant un coup d’oeil pour surveiller PJ. Sur le coup j’ai pensé qu’il avait du prendre une bouée avec le vent de travers, mais il m’a expliqué avoir tapé sa pelle dans un objet dur, en étant au milieu de sa ligne d’eau. Félicitations a lui d’être remonté dans le bateau pour finir la parcours. Je suis sûr qu’avec du travail et plus de confiance en lui il se battra vite pour les médailles. On est quelques uns à rêver d’un historique podium 100% Aviron Toulousain…(pas tous dans le même ordre, je sais)

Un point positif : je sens que j’ai pris un cran sur la technique et la glisse, et même si Julien est encore devant c’est du bon boulot de fait pour le double, je me sens plus stable dans la réalisation. A moi de continuer à travailler, notamment sur l’approche mentale, pour être là au bon moment et arrêter de tergiverser en course.

Pour la suite de la saison rien n’est encore officiel, j’aimerai bien faire une Coupe du Monde en skiff pour faire quelques parcours de plus avec un niveau plus élévé et arriver à m’exploiter autant qu’à l’ergo.

Bravo aux Champions de France 2010 et aux médaillés des autres catégories !

Championnats de Zone du grand Sud-Ouest

La saison des courses est enfin lancée avec ce week-end les qualifications pour les Championnats de France Bateaux Courts qui avaient lieu à Brive-la-Gaillarde.  Trois courses étaient au programme avec série le samedi puis demi-finale et finale le dimanche. C’est une étape importante de notre préparation, les premiers parcours permettent en effet de se remettre en jambe après un long hiver de travail de fond.

Avec l’absence de Julien Bahain qui court dans l’est pour raisons logistiques, Matthieu Androdias de l’Aviron Toulousain était mon principal concurrent. Avec un système de têtes de séries, nous ne nous sommes croisés qu’en finale. Les deux premiers parcours n’ont donc pas été très disputés mais permettaient de faire les derniers réglages sur le geste.

Didier Lereboulet, entraineur du groupe couple TC avec Christine Gossé avait fait le déplacement pour apporter son expertise à Matthieu et moi même. Comme je n’ai pas fait les stages cet hiver nous avons donc commencé notre collaboration par un baptême du feu. Didier aura pu apprécier la générosité du climat du Sud-Ouest avec un soleil magnifique sur les trois jours et une température de 25°C !

Après une bonne séance vidéo le vendredi soir pour accorder nos points de vue et un bon entrainement le lendemain matin pour rentabiliser la journée,  l’accent a été mis sur les 1000 premiers mètres pour la série de l’après midi.  Résumé de la course : gros départ prolongé et un deuxième 500m à l’attaque pour provoquer la fatigue et faire monter les tours jusqu’au 1000m avant de calmer et de finir sur un rythme soutenu.

Pour la demi-finale dimanche matin, Didier m’a proposé d’appliquer le profil inverse : rester avec les autres jusqu’au 1000m sans chercher à se détacher et planter un très gros 2ème 1000m. C’est un travail assez intéressant puisque c’est l’opposé de ce que l’on fait d’habitude dans une course sans grosse concurrence. Il ne faut pas tomber dans un faux rythme en début de course tout en gardant de quoi démarrer au 1000m. La course s’est bien passée, avec des bonnes sensations et un bon rendement puisque je mets le même écart en 1000m que la veille en 2000m avec le 2èeme. Matthieu remporte aussi sa série et sa demie sans grande opposition.

Six heures plus tard on se rencontre en finale, mais dans des conditions difficiles puisque le vent s’est mis à souffler dans le sens contraire à la course en levant des bonnes vagues. Nous ne sommes pas les plus à plaindre puisque nous avons des portants en ailes qui passent mieux les vagues que des portants classiques ou en carbone. Après une procédure de départ rapide, j’arrive à me détacher de Matthieu qui lutte un peu plus que moi dans le bassin agité. J’arrive à creuser lentement l’écart jusqu’à la ligne d’arrivée, sans arriver à m’exploiter physiquement autant que j’aurai aimé.

Dans les autres zones, victoires de Julien devant Sigmund Verstraete et Pierre-Jean Peltier en Nord-Est, Benjamin Chabanet devant l’armada caladoise en Sud-Est et Frédéric Doucet an Nord-Ouest.

Les Championnats de France Bateaux Courts auront lieu à Cazaubon dans le Gers (je joue presque à domicile !) du 23 au 25 avril 2010.

Finale des championnats de France 2009

Après 2 semaines d’attente insoutenable, voici enfin la vidéo de la finale du quatre de couple. Enjoy !