Essai du skiff Hudson Super Predator modèle 2013

Hudson Boat Works m’a prêté un skiff « Super Predator » pour la saison. C’est une marque canadienne, très présente en amérique du nord qui cherche à se structurer sur le marché européen et français. Julien a eu un très bon contact avec l’importateur à Henley l’année dernière et nous les avons rencontré directement à Boston lors de la Head of the Charles. Les 2 bateaux sont arrivés mi-janvier à Toulouse, nous avons donc eu bien le temps nous installer et de les prendre en main !

Les photos viendront bientôt quand j’aurai une connexion digne de ce nom !

Tout d’abord la coque ! Sa forme est différente des moules Empacher et Filippi « classiques ». Visuellement la différence est flagrante ! La pointe avant est carrée, très fine et haute, avec une section en V très prononcée. La pointe arrière est plutôt longue, avec une section en U, et se resserre assez sensiblement sur la fin. De profil, le bateau parait gros mais en réalité il est plutôt haut que large. La structure est aussi un peu différente puisque la coque n’est pas en sandwich (deux couches de fibres de carbone séparées par du nid d’abeilles) mais en prépreg (plusieurs couches de fibres de carbone orientées différemment, moulées sous vide et passées à l’autoclave). La coque est beaucoup plus fine, même pas 2mm, mais aussi beaucoup plus rigide. Le prepreg est par ailleurs moins sensible au gonflement par l’humidité et aux impacts que le sandwich. La peinture est réussie, régulière, les raccords et finitions sont très propres.

Au niveau accastillage, c’est du haut de gamme avec coulisse carbone, rails et barre de pieds en alu, chaussures Nike, installation pour stroke coach et dames de nage Concept 2. Le bouchon d’accès au caisson central est assez grand pour y mettre des vêtements au sec, il ne se bloque pas et on ne galère pas pendant des heures pour le refermer.

La fixation de l’aile arrière en aluminium se fait sans aucun jeu, donc pas besoin de trianguler les dames de nage à chaque démontage/remontage, l’aile se met dans le bon axe, tout le temps. Le bateau est vendu réglé : l’entre-axes est juste et centré, les axes sont droits et les calages sont bons. D’ailleurs le fabricant est tellement confiant dans son aile que la coquille en carbone est vissée dans la platine de l’aile : rien ne bouge, les calages sont fixes. Petits détails qui simplifient la vie : tous les écrous et boulons sont en 10mm, et la planche de pied est réglable en hauteur facilement, sans démonter les chaussures de la plaque.

Une fois sur l’eau, la coque réagit de manière très nerveuse et parait légère. Le bateau demande un peu de rigueur pour le tenir horizontal à basse cadence mais tient presque tout seul en montant l’allure. La coque est peu sensible au pilonnage sur l’avant et reste bien au dessus de l’eau. J’avais peur que la prise au vent soit importante mais le carénage de la pointe avant aide à le garder dans l’axe, et les vagues ne chahutent pas les pointes dans tous les sens.L’aile aluminium est très rigide dans tous les plans : elle ne s’écarte pas si on met un gros appui devant, ne monte pas sur l’addition bras corps et n’a pas « d’effet élastique » au dégagé. Tous les efforts sont transmis à la palette sans distorsion. La qualité d’assemblage du bateau se ressent aussi : rien ne craque !

Trois petits défauts en restant à chercher objectif :

– la crémaillère de la barre de pied est crantée en inches, le réglage est moins fin qu’avec les crémaillères en mm,

– la coulisse est magnifique, mais elle peut s’avérer inconfortable suivant les morphologies, j’ai du rajouter une petite mousse,

– les vêtements placés dans le caisson filent se coincer vers la boule, j’ai bricolé une petite butée pour qu’il restent entre les rails.

Le détail qui tue : l’autocollant personnalisé sur le pont…

Verdict : adopté !

Données techniques : poids : 14.5 kg, longueur de la coque : 8,30m, portance: 84-102 kg

Le bateau est livré dans use housse Zip-Cover.com. C’est de loin la meilleure housse sur les 5 que j’ai déjà eues. Elle est coupée pile aux dimensions du bateau, on peut la mettre avec les portants montés (parfait pour les nuits à l’extérieur à Cazaubon ou pour le protéger des coups sur les râteliers en Coupe du Monde) et elle s’ouvre sur toute la longueur donc elle est facile à mettre. Les zips sont solides et sont complétés par des clips. Les prix sont très raisonnables par rapport aux constructeurs européens, même avec les frais de ports depuis les USA ! Ils ont les mesure de tous les bateaux du marché, et proposent une personnalisation des couleurs, et marquages. Je vais en commander une pour l’aile arrière qui a tendance à souffrir pendant les transports en remorque.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :