Coupe du Monde de Lucerne 09 : Série et Demi Finale

BERREST BAHAIN série Lucerne

L’enchainement a été rapide après les Jeux Méditerranéens : trois jours de repos et on repart pour Aiguebelette et quatre jours de stage. Le temps de prendre ses marques pour le stage term’ ! Pas de B4, mais deux sorties en skiff histoire de reposer les bases, et deux petits 500m en double pour travailler nos départs et fins de course.

Voyage en bus jusqu’à Lucerne en Suisse.

L’été en Suisse est une notion différente de l’été toulousain, ou du Sud-Ouest en général : l’alternance entre pluie et vent froid et soleil de plomb se fait avec une rapidité déconcertante. Le bassin d’aviron, le Rotsee, alterne aussi entre le meilleur et le pire. Le cadre est sympa : lac naturel entre 2 collines verdoyantes, des vaches qui paîssent, un plongeoir pour les enfants… Mais mettez 200 bateaux à l’entrainement dessus et vous avez le pire bassin du monde (comparable aux derniers 300m à Bourges ou à Vichy !). Lancez 6 doubles en un début d’après midi calme et ensoleillé et vous avez un formidable terrain de jeu !

La série du vendredi s’est moyennement bien passée. Nous sommes alignés contre les perfides anglais, vainqueurs pour 6 centièmes à Banyoles, les suisses, les locaux de l’étape, les américains et le 2ème bateau allemand. Nous prenons un bon départ mais ne gardons pas assez longtemps la vitesse. A ce niveau c’est une erreur et les autres bateaux nous dépassent. Nous sommes obligés d’attaquer mais peinons pour  recoller. Nous retrouvons un bon rythme et une bonne propulsion aux 1250m. Les allemands et les américains lâchent, nous revenons et dépassons les suisses. On lance une grosse attaque à l’entrée du dernier 500m à laquelle ils ne répondent pas et qui nous ramène à la hauteur des anglais. Notre travail de vitesse des Jeux Med’ paye et nous les déposons à la régulière.
Une grosse erreur, des sensations moyennes mais nous battons quand même les anglais. Encourageant !

La demie finale du lendemain est aussi relevée : les néo zélandais, 2èmes à Munich, les slovènes, nos copains des Jeux Med’, les biélorusses, encore les allemands et les tchèques.
Les consignes sont simples : partir fort comme en série mais maintenir plus longtemps la vitesse et prendre la course à notre compte.  Le vent pousse légèrement, ça va aller vite !
Nous partons bien, passons aux 500 à la bataille avec les NéoZ et les slovènes, mais manquons de jus pour être plus agressifs et répondre aux attaques et les laissons partir. Nous passons 3èmes au 1000m, les tchèques et les allemands2 sont distancés mais les biélorusses s’accrochent. Comme la veille, nous réagissons après le 1250. Les slovènes payent leur départ rapide et s’effondrent. Les NéoZ sont en contrôle et les attaquer ne servira à rien. 2èmes. Gardons en un peu pour demain ! Si on les  colle plus au 1000m, on les passe à l’enlevage…

Grosse course aussi dans l’autre manche.

Finale: Slovénie, France, Allemagne, Nouvelle Zélande, Estonie et Grande Bretagne.

BERREST BAHAIN DEMIE LUCERNE

Publicités
Publié dans Aviron 2009. Étiquettes : , , , . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :