Banyoles : demie-finale c’est fait, double objectif en finale

Berrest Bahain demie finale

On monte d’un petit cran aujourd’hui avec les demi-finales : deux manches, les trois premières places donnent le droit de se battre demain pour les médailles.

Nous remportons notre course en 6’25.48, devant les croates et les américains. Après un départ moins dynamique qu’hier, nous nous battons un peu plus longtemps avec les croates pour la tête de la course, puis nous gérons l’avance en relançant avec des séries efficaces. La cadence n’est toujours pas très élevée sur le train mais nous prenons le temps de ramer long et puissant,  plus ensembles qu’hier sur les relances et les changements de rythme. On se trouve petit à petit. La coque se comporte toujours aussi bien dans le vent de travers (puis pour) et les vagues de fond. Une petite accélération dans le dernier 250 nous met définitivement à l’abri des croates et nous sert de répétition pour la Finale A de demain, où il faudra lancer le sprint final de plus loin.

Au départ nous retrouverons les anglais, médaillés de bronze à Pékin, et vainqueurs de leur demie dans un chrono comparable au notre, les deux bateaux croates qui s’accrochent aux deuxièmes places dans les deux manches, le bateau français avec Adrien et JB et les américains. L’objectif est double demain : gagner cette finale, ce qui serait une première pour nous, toujours placés mais jamais vainqueurs, et assurer notre place de titulaires en devançant l’autre double français sur la ligne. Il faudra faire une course pleine en exploitant la marge restante et prendre la bon wagon dès le début du parcours. Les adversaires seront plus sérieux que dans notre série et notre demie, méfiance donc.

Rendez-vous sur www.worldrowing.com pour suivre la course en direct a 11h15, catégorie M2X. FRA1 = Berrest Bahain, FRA3 = Hardy Macquet

Pour ceux qui se posent la question de l’ambiance dans le groupe avec cette concurrence entre bateaux français, ça va. On parle, mais pas d’aviron, on rigole mais on ne se chambre pas, pas de remarques déplacées ou de commentaires à voix basses. La confrontation est purement sportive et ne déborde pas sur le plan relationnel. On fera le bilan du WE et les plans pour la suite de la saison après la finale.

Que les meilleurs gagnent !

Banyoles : appetizer

Berrest Bahain

Beau temps sur le bassin olympique de Barcelone ce matin. Le vent d’hier est tombé et les conditions sont idéales pour attaquer la 1ère course internationale de la saison. 18 doubles sont engagés dans les trois séries éliminatoires de ce matin avec les deux premières places qualificatives pour les demi-finales.

Nous remportons notre série en 6’27.16 devant le deuxième bateau italien, les polonais, le troisième bateau italien, les biélorusses et les grecs. Pas de gros équipages donc, mais cela nous a permis de prendre des repères pour la suite. Nous sommes partis devant dès les premiers coups de rames, creusant l’écart avant le passage du 1er 500m. Ensuite nous avons baissé la cadence et géré la fin de course, une grosse longueur devant les italiens. Ça fait toujours plaisir de remporter une course et de savoir qu’il en reste sous la pédale.
Nos temps de passage (toujours à prendre avec des pincettes à cause du vent et de leur toute relative exactitude) nous placent à la bataille avec les leaders des deux autres séries.

En demi-finale a 14h18 demain, nous courrons contre Jonathan et Pierre-Jean, également vainqueurs de leur série. Les croates, cubains, polonais et américains compléteront la liste des invités.
Les favoris qui se dégagent de cette première journée : les 3 bateaux français, les anglais médaillés de bronze à Pékin dans cette catégorie, et les croates qui les ont accroché en série.

Vous pouvez suivre la course en direct sur www.worldrowing.com, c’est la course 58, catégorie M2X, FRA1 = Berrest Bahain, FRA2 = Peltier Coeffic

La suite des débats

Bahain Berrest

Suite aux Championnats de France individuels, 3 deux de couple ont été constitués dans ma catégorie (c’est comme le quatre de couple des Jeux, mais à deux !) Je serais associé à Julien Bahain, le vainqueur des sélections, et coéquipier de Pékin. Ceci correspond à la hiérarchie individuelle du groupe et de notre souhait de tenter l’aventure en double ensemble.

Jonathan Coeffic et Pierre-Jean Peltier, nos deux autres compères médaillés aux Jeux Olympiques avaient annoncé en début de saison mettre un peu l’aviron de coté et privilégier leur vie professionnelle. Heureusement la raison les a rattrapé à temps et ils formeront le deuxième double suite à leur 3ème et 4ème place aux Championnats de France.

Adrien Hardy et Jean-Baptiste Macquet, Champions du Monde 2006, Vice Champions 2007 et 5èmes des dernier J.O. en double complèteront la flotte française.

La 1ère étape de la Coupe du Monde d’aviron (il y en a 3) sera le dernier acte de la sélection pour l’Equipe de France. Le scénario est simple : le meilleur double français devient titulaire et les deux autres forment un quatre de couple. Connaissant bien les interprètes, ça promet !

Publié dans Aviron 2009. Étiquettes : , , , . 3 Comments »